Login

Sign Up

After creating an account, you'll be able to track your payment status, track the confirmation.
Username*
Password*
Confirm Password*
First Name*
Last Name*
Email*
Phone*
Contact Address
Country*
* Creating an account means you're okay with our Terms of Service and Privacy Statement.
Please agree to all the terms and conditions before proceeding to the next step

Already a member?

Login
19.10.2020

HITUTU OU LA
PLATEFORME DIGITALE
POUR LES ÉTUDIANTS
DU SUPÉRIEUR

INTERVIEW

L'APPLICATION HITUTU, DE MULTIPLES PROJETS, DES ÉTUDES SUPÉRIEURES ET UNE ENVIE FOLLE DE PARTICIPER À L'ÉVOLUTION EN MARCHE !

Rencontre avec Ayoub Maskoub et Ahmida Naimi, alumnis de l’asbl et co-fondateurs du projet HiTutu. Entre vie étudiante et projet entrepreneurial : des innovations au cœur de l’effervescence bruxelloise ! 

 
 
 

Une petite présentation ?

 
 
 

Ahmida : Actuellement à la faculté de Droit de L’UCLouvain Saint-Louis, ma vie se résume pour l’instant, et principalement, à mon métier d’étudiant où de nouveaux challenges doivent être relevés au quotidien (avec une bonne théière de thé!). En parallèle de HiTutu, je travaille aussi au sein de A Seat At The Table, organisation emblématique de mise en relation des jeunes avec des grandes personnalités issues du secteur social, culturel, politique et économique du pays, pour le lancement de notre nouveau réseau francophone. C’est du travail, parfois assez fatiguant, mais le plaisir de retrouver les siens et d’avancer ensemble finit toujours par prendre le dessus. Faire le plein d’énergie en sirotant un verre en fin de semaine ou en sautant sur le vélo tous les dimanches est tout aussi un impératif pour tenir l’équilibre.

 
 

Ayoub : Âgé de 19 ans, je suis en ce moment des études d’ingénierie de gestion en deuxième année à la Solvay Brussels School. Mes études et le développement de HiTutu, en partenariat avec mes associés Yassine et Ahmida, me prennent une part considérable de mon temps; toutefois, une organisation planifiée est le mot d’ordre pour allier vie étudiante et vie entrepreneuriale. Lors de mon temps libre, j’essaie au maximum de faire du sport (mini-foot, musculation) et j’ai également pu développer en parallèle un projet axé football (Seven Box) avec des amis, qui consiste en l’organisation de tournois de mini-foot à destination de la jeunesse bruxelloise. Cela représente une charge de travail assez importante et cela me motive encore plus à continuer dans cette direction au fil des mois lorsque je vois mes projets se concrétiser.

 
 

HiTutu en quelques mots ?

 
 
 
 
 

Ahmida : HiTutu est une application qui prend de plus en plus d’ampleur dans la vie des étudiants bruxellois en leur offrant la possibilité de rencontrer à proximité des centaines d’autres étudiants dans les 15 minutes afin de pouvoir s’entre-aider, soit au cours d’une seule séance de mentoring, soit dans le cadre d’un programme d’accompagnement pour les personnes en décrochage notamment. 

 
 

Ayoub : Notre équipe est composée de 3 associés: Yassine, Ahmida et moi, nous avons l’avantage d’être une équipe assez complémentaire, c’est-à-dire que via notre association, on partage des compétences IT (Yassine), juridique (Ahmida) et marketing/business (moi), ce qui facilite la répartition des tâches et cela nous permet de développer un projet solide et viable. Notre application est assez intuitive d’utilisation; en effet, en 4 étapes, vous pourrez rencontrer votre tutu (=tuteur) : Définir vos critères de recherche, swiper et choisir son tutu, discutez avec son tutu, planifier son tuturing (=séance de tutoring).

 
 
 
 

D'où vient le concept HiTutu ?

Ahmida : HiTutu est une jeune start-up bruxelloise dont le lancement est parti du constat que le monde de l’enseignement supérieur est plein d’incertitudes et de challenges pour les étudiants, tant sur le plan de la méthodologie, de la confiance en soi, que sur le plan strictement pédagogique.

 
 

Ayoub : Nous avons alors décidé de nous lancer dans l’aventure HiTutu dont l’objectif était de faciliter cette transition et de mettre en relation les étudiants nouvellement arrivés dans les études supérieures avec d’autres étudiants plus expérimentés. 

Alumnis, vos parcours chez TYN ?

Ayoub : J’ai découvert TYN en 2016 sur les réseaux sociaux via ma sœur. J’ai immédiatement participé à l’une des formations proposées (Sciences Academy) pour ensuite poursuivre mon « cursus » chez TYN avec d’autres formations tout aussi intéressantes qu’interactives tournant autour des thèmes de l’entrepreneuriat social, des médias, du digital et évidemment le programme « Meet your future ». Cette formation m’a donné une vision claire de la manière dont je devais appréhender mes études via de nombreux témoignages inspirants. C’est sans compter aussi sur les différents salons MYND dans lesquels j’ai pu participer et qui m’ont apporté une vue générale sur le monde associatif bruxellois, si riche et si pluriel.

 
 

Ahmida : Invité par Ayoub, (oui, le bouche à oreille est et sera une mine d’or décidément), notre parcours TYNiste a débuté par le suivi de la formation de trois mois en Sciences Academy, avec notre superbe référente, Ikram. Résultat ? C’est le coup de foudre. Avec Ayoub, on décide de dévorer toutes les autres formations : on en a gagné en confiance et assurance. L’aventure a pris fin après un an en tant qu’ambassadeur auprès des jeunes jusqu’à septembre 2019: le rôle était principalement d’informer les jeunes des différents programmes permettant de s’enrichir et de s’intéresser ludiquement aux grands enjeux de nos sociétés.

 
 

L’aventure TYN : nid de nouvelles opportunités

Il faut assurément y mettre du sien et sortir des sentiers battus, mais c’est une chance d’être suivi par une structure, tant par la qualité des formations que l’exceptionnalité des membres. C’est une belle possibilité de construire ses rêves en nourrissant motivation et confiance au quotidien. TYN, c’est une petite-grande communauté où les valeurs d’apprentissage, d’engagement et de rencontres entre des jeunes issus de tout horizon sont fondamentales… des valeurs, qui aujourd’hui, me sont toujours aussi chères avec mes pairs et dans la société. 

– Ahmida –

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le petit mot de la fin ?

Ayoub : J’encourage l’ensemble de la jeunesse bruxelloise à s’intéresser au monde associatif et entrepreneurial qui compose notre capitale notamment dans une optique de développement personnel et en vue également d’étendre leur réseau, ce qui pourrait leur être extrêmement utile et bénéfique durant leurs études et leurs carrières professionnelles.

 
 

Ahmida : Le monde post-Covid sera plein d’opportunités, particulièrement dans la technologie et l’environnement, ainsi que dans tous les domaines qui leur sont sous-jacents (comme le Droit entre autres). Et chacun devra avancer à son propre rythme. Ne nous comparons ni à Eve, ni à Adam. Fixons-nous des objectifs. Faisons suivre les directives. Il suffit parfois d’un seul, petit, minuscule déclic pour écrire notre histoire. 

 
 

Envie d'en
savoir plus ?

Previous PostNext Post

Related Posts

1 Response

Leave a Reply